Je me souviendrai

Je me souviendrai toujours de toi… douceur, timidité, tranquillité. Tu étais celle qui voulait tellement être comme les autres. J’avais rapidement compris que lever la main te demandait un effort surhumain. Tu voulais surtout et avant tout cacher tes insécurités.

J’étais prête à te protéger de ce côté en attendant que ta confiance se développe. Facilement oubliée pendant les activités dans une classe occupée, pour toi, je faisais exprès de marcher dans les allées. Discrètement, je cherchais la permission de tes yeux de m’approcher. Et c’est là que, tout doucement, j’observais ton doigt se poser un peu hésitant sur la question qui t’empêchait d’avancer.

Que de fois je t’ai vue te placer à l’arrière du rang au moment de la récréation, juste pour éviter d’être remarquée et épiée lorsque viendrait le temps de me demander de t’aider. Ta persévérance ne cessait de m’émerveiller! J’acceptais volontiers de m’y laisser prendre et de reprendre la leçon de différentes façons, que ce soit au coin de mon pupitre, debout près du tableau ou même sur le plancher frais d’un corridor temporairement baigné d’un silence d’or.

J’avoue que j’étais comme ensorcelée par ta détermination d’apprendre et de comprendre. J’en oubliais le temps. Tout ce que mon cœur voulait était de vivre le bonheur de voir tes yeux s’illuminer, d’entendre ta voix ricaner de fierté et, surtout, de voir tes mains danser de joie.

Je sais que de nombreux succès viendront colorer ta vie, puisque tu le veux tellement, et surtout parce que tu sais que tu le peux.

Carole